Page du site de l’IHEDN annonçant le colloque du 22 novembre 2018 (capture d’écran : Romain Caillet)

Etablissement public placé sous la tutelle du Premier Ministre, l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN) devait organiser le 22 novembre 2018 à Paris, au sein de la prestigieuse Ecole militaire, une conférence sur « les nouveaux acteurs de la lutte anti-terroriste ». L’« islamologue et ancien député égyptien » Abderrahim Ali figurait parmi les intervenants d’une des trois tables-rondes prévues. L’information, révélée il y a quelques jours par le chercheur et consultant Romain Caillet sur Twitter, était propre à semer le trouble tant Abderrahim Ali est coutumier des propos conspirationnistes. Selon Romain Caillet, le conférencier égyptien considérerait le prédicateur Youssef el-Qaradawi, leader spirituel des Frères musulmans, comme un « agent du Mossad » lié aux « rabbins israéliens ». Il n’a, en outre, pas hésité à évoquer par le passé sur le site internet du Centre des études du Moyen-Orient (CEMO) qu’il préside un « lobby juif en Europe et aux Etats-Unis » aux intentions douteuses. Le 22 mai dernier, Abderrahim Ali avait tenu aux côtés des responsables frontistes Marine Le Pen, Jean Messiha et Louis Aliot une conférence sur l’islam radical dans une salle de l’Assemblée nationale. Contacté par Conspiracy Watch, l’IHEDN nous a confirmé aujourd’hui que le colloque prévu le 22 novembre était annulé.