L’ambassadeur de l’Autorité Palestinienne à l’ONU, Riyad Mansour, accuse Israël de procéder à des prélèvements d’organes sur les corps de Palestiniens morts.

Dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU, Riyad Mansour explique que les dépouilles de Palestiniens tués par les forces de sécurité israéliennes sont «restituées sans leurs cornées et d’autres organes, ce qui confirme les rapports précédents sur les prélèvements d’organes effectués par la puissance occupante sur les victimes palestiniennes de sa brutalité».

L’homologue israélien de Riyad Mansour à l’ONU a opposé un démenti formel à ces accusations de « crime rituel », appelant les Nations unies à dénoncer le caractère antisémite de tels propos.

En 2009, le journal suédois Aftonbladet avait relayé des accusations similaires, déclenchant une crise diplomatique entre Israël et la Suède. En 2014, le Time Magazine avait publié le même type de contenus avant de se rétracter.

Voir aussi :
* Vol d’organes : le web conspirationniste ”antisioniste” se lâche
* Le Hamas relance la rumeur du meurtre rituel de Pessah (The Times of Israel, 15 novembre 2015)