Depuis sa naissance il y a 300 ans, la franc-maçonnerie n’a cessé d’être accusée de comploter. Sa « légende noire » réapparaît aujourd’hui. Longtemps dénoncés comme diaboliques, attaqués par l’extrême droite antisémite et persécutés par les régimes autoritaires, les francs-maçons (140 000 en France aujourd’hui) sont en réalité fractionnés en une multitude d’associations. Le fait est que, partout où la franc maçonnerie est suspectée, les libertés sont en danger.