La

La rumeur enfle depuis quelques semaines, sur internet, dans les médias, dans les déclarations de leaders politiques : la source de tous nos maux économiques serait la « loi de 1973 ».

C’est l’extrême droite qui est à l’origine du mouvement. D’Alain Soral à Marine Le Pen, les choses sont claires la « loi Pompidou, Giscard, Rothschild », en réformant les statuts de la Banque de France empêche l’Etat de « battre monnaie » pour se financer ce qui permet aux banques privées de s’engraisser en encaissant les intérêts de la dette. Certains n’hésitent pas à parler de « casse du siècle ».

Dans ce courant politique, la lourde insistance sur les fonctions jadis exercées par G. Pompidou au sein de la banque Rothschild est loin d’être innocente. On se trouve en présence d’une rumeur complotiste traditionnelle qui désigne un bouc émissaire et apporte une explication simple à la crise de la dette. Ce discours a son correspondant aux Etats-Unis avec la campagne autour du livre de Eustace Mullins sur les secrets de la Réserve Fédérale, dont la création est attribuée à un complot de banquiers impulsé par…James de Rothschild. […]

Lire la suite sur Le Monde.fr.

… et, en exclusivité pour Conspiracy Watch, la version longue du texte d’Alain Beitone.

Voir aussi :
* Etienne Chouard chez les Amis du Monde diplo : la descente aux enfers
* Cynthia McKinney, Matthias Chang et les  »créanciers de l’Ombre »
* « L’argent dette », vidéo-star du Net, a une sale petite odeur

Mise à jour (19/04/2012) :
Lire aussi : « Tout le monde en parle, personne ne la connaît : la « loi de 1973 » », par Dominique Albertini (Libération, 13 avril 2012) ; « La loi de 1973 et la légende urbaine », par Pierre-Cyrille Hautcoeur et Miklos Vari (Le Monde.fr, 18 avril 2012)