Il est facile de croire que l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), organisation terroriste islamique qui a pris possession depuis juin de plusieurs villes en Irak et en Syrie, est l’auteur des pires exactions. C’est l’une des raisons pour lesquelles certaines informations qui circulent à son propos sur les réseaux sociaux semblent vraies. Et c’est pour cela qu’il faut d’autant plus se méfier… Une rumeur qui circule depuis deux jours vient encore d’illustrer ce phénomène.

Tout a commencé par la déclaration de Jacqueline Badcock jeudi 24 juillet, correspondante de l’ONU en Irak en charge de l’humanitaire, lors d’une conférence de presse à Genève donnée en visioconférence depuis Irbil, capitale de la province kurde. (…)

Lire la suite sur Slate.fr.

Voir aussi :
* Offensive djihadiste en Irak : le Guide suprême iranien accuse la CIA