Théories du complot et climatosceptisme vont de pair.

Bon. Voilà. Le jour où la vérité éclate finit toujours par arriver. Alors, même si cela m’est difficile, j’ai un aveu à vous faire. Ou plutôt une série d’aveux. Je ne peux plus me taire. J’ai sans cesse dû retarder ce moment, sous la pression de ceux qui savaient (et ils sont plus nombreux que vous le croyez) et m’obligeaient à ne rien dire. J’ai bien essayé une fois de crier la vérité mais ceux qui contrôlent tout, dont je ne peux révéler le nom, veillaient au grain et ont transformé mon texte en une bouffonnerie que personne n’a crue. Cette fois, au moins pour quelques minutes, avant que ce blog et ses archives disparaissent, vous pourrez savoir, quel que soit le prix à payer. Car il faut absolument que vous l’appreniez si vous ne vous en doutez pas encore, une conspiration de scientifiques a pris le contrôle du monde, elle nous fait croire que l’homme est allé sur la Lune, que le tabac provoque le cancer, que le sida est dû à un virus, que les extraterrestres ne viennent pas régulièrement nous voir, que les températures de la planète se réchauffent et que l’homme en est responsable… Tout cela n’est que le résultat d’une vaste, d’une ignoble conspiration. (…)

Lire la suite sur "Passeur de sciences" (Le Monde.fr).

Voir aussi :
* A Climate for Conspiracy: Imaginary Plots and Global Warming (The Huffington Post)
* Are climate sceptics more likely to be conspiracy theorists? (The Guardian)