Comment un bug insignifiant de Google a alimenté le complotisme anti-musulman du site de Christine Tasin. Attention, copier-coller n’est pas jouer !

Quiconque s’est un jour approché du clavier d’un mac ou d’un PC à titre professionnel s’est nécessairement essayé au périlleux exercice du « copier-coller » : on croit savoir ce qu’on « copie » et, si on n’y prend garde, on « colle » parfois… n’importe quoi !

Pourtant, on peut comprendre qu’un programmeur informatique un peu organisé y ait quotidiennement recours : la création de la moindre petite animation, du plus modeste pop-up, de l’effet visuel le plus « basique » exige souvent l’enregistrement de pages entières de « codes » qu’on peut être tenté de s’épargner quand on se souvient avoir réalisé récemment un travail similaire. On copie alors les formules du « modèle », on s’efforce de corriger ce qui doit être actualisé, et, en principe, le tour est joué.

Ce samedi 25 août, à l’occasion du centenaire de la naissance de Leonard Bernstein, Google a remplacé son logo habituel par un « doodle », une image particulière à l’effigie du grand compositeur américain, comme il le fait couramment pour célébrer un événement marquant. Quelques jours auparavant, c’était Avicenne, le grand philosophe et médecin médiéval persan (né en août 980 ap. J-C), qui avait droit à son doodle.

Comme cela est probable, le programmeur en charge de la mise en ligne de l’animation a copié le travail précédemment effectué pour Avicenne. Après correction de ses formules, la page affichait bien la trombine dessinée du musicien, le programme de « lecture » lançait bien la vidéo commémorative prévue… Mission accomplie !

Sauf que – le diable se cache toujours dans les détails ! – un petit « sous-programme » insidieux prévoyait l’affichage d’une légende destinée aux utilisateurs indécis : si l’on est un peu trop lent à cliquer pour « lancer » la vidéo et si le curseur de sa souris est maintenu inactif un peu trop longtemps sur le doodle, on voit apparaître le texte suivant : « Il y a 100 ans naissait Avicenne ». Catastrophe ! Le programmeur dans son empressement aura bien modifié la date (100 ans) mais pas le nom de la personnalité correspondante.

Il n’en fallait pas plus pour qu’un certain Laurent P., chroniqueur pour le mal nommé site anti-musulman fondé par Christine Tasin, Résistance républicaine, y décèle la preuve d’une active propagande islamophile de la part de Google. En diffusant cette « publicité subliminale » (sic), le moteur de recherche œuvrerait secrètement en faveur du « Grand Remplacement » théorisé par Renaud Camus.

« Il n’y a que les complotistes néo-nazis racisto-islamophobes de la France moisie qui soient suffisamment déséquilibrés pour fantasmer voir dans cette erreur insignifiante le moindre indice de la propagande du Grand Remplacement qui n’existe pas ! » (sic), juge-t-il judicieux de conclure ironiquement.

Sur le « néo-nazis », les avis divergent au sein de notre rédaction. Sur le reste…