L’annonce date de la mi-juillet : Frédéric Taddéï va animer sur RT France une émission de débat, « Interdit d’interdire », qui sera diffusée quatre fois par semaine. Dans une interview au Point, l’animateur s’explique sur les raisons l’ayant poussé à mettre sa notoriété au service de la chaîne d’Etat russe. Il confie qu’il a « reçu d’autres propositions, certaines très intéressantes, mais [que] c’était celle-ci qui [le] tentait le plus ». « La direction de RT France me laisse libre d’inviter qui je veux et de traiter les sujets que je veux. Il n’y a pas de liste noire. […] Les Français veulent de vrais débats. C’est ce que je fais, sur RT comme ailleurs » assure-t-il. Dirigée par Margarita Simonian, RT a plusieurs fois été mise en cause pour son tropisme conspirationniste, diffusant des contenus particulièrement complaisants avec la théorie du complot, notamment dans le domaine des affaires internationales. Dans une interview diffusée sur YouTube en décembre 2017, Frédéric Taddéï déclarait : « Je ne me fie absolument pas à des télévisions ou des radios étatiques en pensant que c’est là qu’est la liberté. Ça peut l’être quand c’est un service public bien séparé des intérêts de l’Etat » (sic). Il y expliquait aussi être « un anti-complotiste de folie », a priori « contre toute idée de complot », ajoutant qu’il croit « toujours au hasard, à la liberté, à la possibilité, quelle que soit le système, de passer entre les failles ».