C’est Gilles Bruno, rédacteur en chef de l’Observatoire des médias, qui l’annonce ce matin sur son compte Twitter. Contesté de longue date pour ses choix éditoriaux, Frédéric Taddéï, qui animera quatre émissions par semaines sur la chaîne contrôlée par le Kremlin, justifie son passage sur RT France en ces termes : « Dans un paysage télévisuel sinistré […] c’est la seule chaîne de télévision qui m’ait donné carte blanche pour faire ce que je faisais dans “Ce soir ou jamais” ». Fin juin 2018, la chaîne russe a reçu un avertissement du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pour des « manquements à l’honnêteté, à la rigueur de l’information et à la diversité des points de vue ». Selon Gilles Bruno, « voici ce qui va se passer : Frédéric Taddéï va ouvrir son carnet d’adresses, et contacter tous les intellectuels qui sont passés le plateau de “Ce soir ou jamais”… Il va certes essuyer des refus… mais des personnalités en mal de visibilité vont accepter ».