« Ce sont des médecins consultés par le ministère de la santé qui ont prôné l’obligation de ces vaccins, plusieurs d’entre eux ont des liens très étroits avec l’industrie pharmaceutique et sont payés aussi par l’industrie pharmaceutique. Donc moi je dis là-dessus ça méritait de la transparence et du débat. On nous a imposé ça de manière brutale. C’est pour moi une politique qui n’est pas juste ». Ces propos, exhumés hier par le collectif de lutte contre la désinformation vaccinale Les Vaxxeuses, ont été tenus par Frédéric Lenoir dans l’émission « C Politique » (France 5) du 23 septembre 2018. L‘extension de l’obligation vaccinale n’a pourtant en rien été imposée « de manière brutale », « autoritaire », opaque, d’en haut et sans débat, comme l’a affirmé l’écrivain, mais au contraire conformément aux recommandations de la concertation citoyenne sur la vaccination de 2016. L’enquête d’opinion réalisée par l’Ifop en décembre 2017 à l’instigation de Conspiracy Watch et de la Fondation Jean-Jaurès révélait qu’une part substantielle des Français (55%) étaient prêts à approuver l’énoncé selon lequel « le ministère de la santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins ».