Affilié aux Frères musulmans, l’imam de la Grande Mosquée de Villeneuve-d’Ascq a publié il y a quelques jours un dessin ouvertement complotiste.

« Pour qui travaillent les criminels et à qui profite le crime ? » La question accompagne un dessin de presse représentant une main ouverte dont les cinq doigts sont coiffés de marionnettes de combattants islamistes symbolisant successivement le wahhabisme, Al-Qaïda, l’Etat islamique, Al-Nosra (la branche syrienne d’Al-Qaïda – ndlr) et les takfiri. Les manches qui remontent sur le poignet sont ornées d’une étoile de David (symbole du judaïsme et de l’Etat d’Israël) et du drapeau américain.

Cette publication, qui reprend le thème, largement banalisé chez les islamistes, d’une manipulation des djihadistes par l’Etat hébreu et les Etats-Unis, a été postée mardi 5 juin par Ahmed Miktar, imam de la Grande Mosquée de Villeneuve-d’Ascq (Nord), sur son compte officiel Facebook.

Capture d’écran du compte Facebook officiel d’Ahmed Miktar.

Membre de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) – devenue « Musulmans de France » –, ouvertement affilié aux Frères musulmans, Ahmed Miktar ne dissimule pas son ambition de devenir un jour « Grand mufti de France », comme il l’explique sur son blog. Prédicateur sur la chaîne saoudienne Iqraa, cet admirateur de cheikh Yassine (fondateur du Hamas, l’organisation terroriste palestinienne au pouvoir à Gaza) témoigne, sur les réseaux sociaux, son soutien à Tariq Ramadan, Mennel ou Maryam Pougetoux, la responsable de l’Unef qui s’est retrouvée au cœur d’une vive controverse sur les valeurs défendues par le syndicat étudiant qu’elle représente en raison du hidjab dont elle couvre ses cheveux.

Présenté par Nord Éclair en 2013 comme un « pèlerin de l’Islam des Lumières » (sic), Ahmed Miktar exhorte ses fidèles à s’impliquer davantage dans la société, conformément à la doctrine prônée par les Frères musulmans… sans parvenir à éviter d’user d’un langage codé aux relents antisémites. Dans une vidéo postée le 28 janvier 2015, trois semaines après l’attentat perpétré par les frères Kouachi contre la rédaction de Charlie Hebdo, l’imam déclare :

« Cherchons l’excellence, cherchons à être forts dans notre société […]. Cherchons à être forts intellectuellement, à être fort économiquement, financièrement, à être forts politiquement. […] Ayons ce qu’ont ceux qui ont force dans cette société. Ayons notre lobby intellectuel. […] Allah nous a donné un cerveau comme tout le monde, […] nous sommes passés par une scolarité comme tout le monde. Comment ça se fait ? Les autres sont forts dans cette société, ont un lobby fort – et vous savez de qui je parle -, et nous, non. Soyons intelligents ! »

A quel « lobby fort » Ahmed Miktar fait-il allusion ? Sa publication du 9 juin 2015 est – peut-être ! – de nature à nous renseigner sur ce point :

Capture d’écran du compte Facebook officiel d’Ahmed Miktar.

 

Voir aussi :