Par Sandra Lorenzo

[LU SUR LE WEB] Pétitions, chaîne de mails et lettre ouverte où les arguments anti-vaccins en côtoient d’autres franchement complotistes.

Vous avez peut-être reçu un très long mail ou vu une pétition s’échanger sur les réseaux sociaux sur l’obligation vaccinale. Depuis l’annonce de la ministre de la Santé et du Premier ministre Édouard Philippe de rendre obligatoire onze vaccins, les anti-vaccins se sont organisés sur Internet pour faire entendre leur voix.

Une fronde efficace puisque, mardi 11 juillet, Agnès Buzyn s’en est inquiétée sur Twitter :

Au début du mois de juillet la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait annoncé le vote d’une loi qui rendra obligatoires onze vaccins pour les enfants, contre trois actuellement, à la « fin de l’année » avant une entrée en vigueur début 2018.

En France, selon une étude financée par l’OMS et publiée en 2016, 41% des Français sont méfiants à l’égard des vaccins, 17% doutent de leur efficacité. Des chiffres bien supérieurs au reste de l’Europe. La communauté anti-vaccin est très hétéroclite: « Entre les complotistes, les réticents, les inquiets et les non-vaccinés, il faut faire la nuance », expliquait l’ancien médecin et président de l’observatoire des sectes dans Libération. […]

Lire la suite sur le HuffingtonPost.