Pour Mohamed, chef d’entreprise, les attentats du 13 novembre sont le résultat d’«une manipulation politico-médiatique». Selon lui, les djihadistes seraient «financés et manipulés par les Etats occidentaux». «Si ça se trouve, ils n’existent même pas» poursuit-il.
Des propos qui suscitent la colère du théologien Abdelali Mamoun. Imam itinérant dans le Val-de-Marne, ce dernier considère que ce discours est «totalement intolérable et inadmissible» et que le conspirationnisme constitue «une menace pour l’intégration de l’islam en France». Mettant en garde contre ce que l’on peut lire sur Internet, il rappelle que «chacun est responsable de ce qu’il fait» :

Source : Le Point Rouge du Jihad, en Terrasse #1, LaTeleLibre.fr, 4 décembre 2015.