L’homme d’affaires Boris Berezovski, opposant au Kremlin et exilé à Londres, serait "derrière" la prière anti-Poutine chantée par les Pussy Riot dans une cathédrale de Moscou, selon une télévision d’état russe, des allégations démenties et dénoncées mercredi par tous les intéressés.

Dans une émission diffusée par la chaîne Rossia 1, un certain Alexeï Vechniak, se présentant comme ex-conseiller du milliardaire russe, déclare que M. Berezovski lui a montré en 2011 des images de Nadejda Tolokonnikova (l’une des Pussy Riot aujourd’hui en prison) et de son mari Piotr Verzilov, annonçant qu’ils allaient bientôt "passer à l’action" contre l’Eglise. (…)

Lire la suite sur le site du Nouvel Obs.