"Dead or alive", mort ou vif, disait l’affiche. Pour les adeptes des théories du complot, Oussama ben Laden se situe toujours dans cet entre-deux : certains pensent qu’il a été tué bien avant le fameux assaut d’un commando américain le 2 mai 2011, d’autres sont persuadés qu’il vit encore. Et parfois, ce sont les mêmes !

Derrière les théories du complot, il y a toujours la conviction que des Etats ou de puissantes organisations échafaudent en secret des plans diaboliques dont ils rejettent ensuite la faute sur d’autres quand ils n’en nient pas simplement l’existence. (…)

Lire la suite sur "Passeur de sciences" (Le Monde.fr).

Lire l’étude de Social Psychological & Personality Science en version pdf.

Voir aussi :
* La mort d’Oussama Ben Laden relance les thèses conspirationnistes
* Le jour où Ben Laden n’est pas mort