Dans un discours prononcé hier à l’Université du Caire et qualifié d’« historique » par la presse, le président américain Barack Obama a évoqué brièvement les attentats du 11 septembre 2001. A l’intention de ceux qui adhèrent à la théorie du complot, il a déclaré :

« Je sais que certains mettent en doute ou justifient les événements du 11 septembre. Mais soyons clairs : ce jour-là, Al-Qaïda a tué près de 3 000 personnes. Les victimes étaient des innocents, hommes, femmes, enfants, d’Amérique ou d’autres nations, qui n’avaient fait de mal à personne. Et Al-Qaïda a choisi de les assassiner sans pitié, a revendiqué ces crimes et déclare même sa détermination à tuer sur une grande échelle. Il a des alliés dans de nombreux pays et tente d’augmenter son influence. Il ne s’agit pas là d’opinions dont on peut débattre, mais d’actes qu’il faut traiter ».

Qu’en pensent les partisans de la thèse conspirationniste ? Barack Obama a-t-il été mal informé par ses services ? Et s’il connaît la « Vérité » sur le 11-Septembre, quel est son intérêt à la dissimuler ? A moins bien sûr qu’Obama soit un énième complice du « Grand Complot » planifié par l’administration Bush. Dans ce cas, combien de membres de son administration sont également au courant ? Comment se fait-il qu’aucun d’entre eux n’ait encore rompu le silence ? Et pourquoi Khaled Cheikh Mohammed a-t-il revendiqué les attentats à la suite d’Oussama Ben Laden et d’Ayman al-Zawahiri ? Autant de questions auxquelles les conspirationnistes se refusent toujours à répondre.

Source : « Discours d’Obama au Caire (texte intégral en traduction française) », site de La Paix Maintenant, 5 juin 2009 (traduction : Gérard Eizenberg).

Mise à jour (08/06/2009) :
La traduction officielle du discours se trouve sur le site du gouvernement des Etats-Unis. Le passage est traduit ainsi :

« Je suis conscient que d’aucuns mettent encore en question ou même justifient les événements du 11 Septembre. Mais soyons clairs : Al-Qaïda a tué près de trois mille personnes ce jour-là. Ses victimes étaient des hommes, des femmes et des enfants innocents, venus d’Amérique et de beaucoup d’autres pays, et qui n’avaient rien fait à personne. Mais al-Qaïda a choisi de les tuer sans merci, de revendiquer les attentats et il réaffirme aujourd’hui encore sa détermination à commettre d’autres meurtres à une échelle massive. Ce réseau a des membres dans de nombreux pays et il essaie d’élargir son rayon d’action. Il ne s’agit pas là d’opinions à débattre – ce sont des faits à combattre ».