Au 3ème procès AZF, réquisitoire contre les théories du complot

LU SUR LE WEB : « Il n’y a pas de mystère AZF » : au troisième procès de la pire catastrophe industrielle récente en France, l’accusation s’en est prise aux « hypothèses folles » qui courent depuis quinze ans sur les causes du drame. Deux avocats généraux se partagent la tâche de requérir mercredi et jeudi devant la cour d’appel de Paris contre la société exploitante de l’usine, Grande Paroisse, filiale du géant Total, et contre l’ancien directeur du site Serge Biechlin. Les deux sont jugés pour « homicides involontaires ». Stéphane Chassard parle le premier, pendant plus de quatre heures, avec un grand souci...

Lire la suite