Dans son numéro du jeudi 25 août, "l’Obs" examine les dernières folies conspirationnistes. Deuxième objet : l’attentat du 14-Juillet sur la promenade des Anglais.

Dans la ligne de mire de nombreux sites conspirationnistes, on trouve très souvent Israël. Et juste derrière la détestation d’Israël, un antisémitisme qui s’exprime sans complexe. Celui-ci a explosé une fois de plus après l’attentat de Nice.

Pour tout esprit rationnel, il est bien évident que chercher la main de cet Etat derrière une attaque revendiquée par des terroristes islamistes qui n’hésitent jamais à s’en prendre à des juifs est d’une absurdité sans fond. Pour un conspirationniste, cela ne l’est pas.

L’inversion du réel est constitutive de son raisonnement : puisque les médias affirment que les attaques sont le fait de djihadistes qui veulent, entre autres cibles, tuer des juifs, cela prouve que ces attentats sont, en réalité, organisés par Israël et les juifs. Dans la langue conspi, on appelle ça un false flag, une "fausse bannière". (…)

Lire la suite sur le site de L’Obs.