Page Facebook de Dominique Lesparre (5 juin 2018 ; capture d’écran)

Alors qu’une plainte a été déposée concernant des propos antisémites tenus par le fils du maire PCF de Bezons (Val-d’Oise), Dominique Lesparre, sur la page Facebook de l’édile communiste, il apparaît que ce-dernier a relayé le 5 juin 2018 un dessin à connotation conspirationniste. Circulant sur le web depuis au moins 2015, cette caricature représente un homme et une femme de dos tenant chacun la main à un enfant. Le couple représente les Etats-Unis et Israël et les enfants l’Arabie saoudite et le Qatar. Derrière eux, tenus en laisse, des chiens aux couleurs de la France, de la Turquie, du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de l’Italie. Dominique Lesparre avait créé la polémique quelques jours plus tard en inaugurant symboliquement sur sa commune une « Allée de la Nakba » et en dévoilant une plaque mentionnant « l’expulsion de 800 000 Palestiniens et la destruction de 532 villages en 1948 par le criminel de guerre David Ben Gourion pour la création de l’Etat d’Israël » (sic). Une initiative jugée par le préfet du Val d’Oise « étrangère à tout intérêt communal » et susceptible d’entraîner « des troubles graves à l’ordre public ».