Internet a totalement bouleversé notre accès à la connaissance et à l’information.

Des thèses qui, autrefois, étaient considérées comme fumeuses ou malveillantes ont considérablement élargi leur audience et prolifèrent désormais en toute impunité en dépit de leur fausseté ou de leur caractère xénophobe, parfois antisémite.

La vision conspirationniste du monde, la « mentalité complotiste » en général, la conviction que des puissances occultes tirent secrètement les ficelles de la politique, de l’économie ou des médias, manipulant l’opinion publique et tramant de sombres complots contre le bien public gagne du terrain dans des proportions que chacun s’accorde aujourd’hui à juger préoccupantes.

Séduisant des esprits en quête d’explications globales et définitives, se réclamant parfois du rationalisme et des Lumières, allant jusqu’à faire passer ses croyances pour de l’esprit critique et à se doter d’un vernis de respectabilité, nombre de ces « théories du complot » concurrencent les thèses dites « officielles ». Aux yeux de beaucoup, certaines de ses thèses parviennent à s’imposer comme des vérités « alternatives ».

C’est ce constat qui a présidé à la création de l’Observatoire du conspirationnisme.

Créé en 2007, Conspiracy Watch avait pour but initial de lutter contre ces dérives, sans exclusive, en commençant par rendre accessible au plus large public l’état des connaissances sur le phénomène complotiste, sur son histoire et sur ceux qui l’alimentent, mais aussi en réfutant les arguments fallacieux sur lesquels prospèrent les théories du complot.

Conspiracy Watch se donnait aussi pour objectif d’essayer, autant que possible, de documenter le complotisme contemporain afin de mettre en évidence les invariants du discours conspirationniste et de souligner la récurrence de certains de ses thèmes de prédilection.

Dix ans après sa création, Conspiracy Watch a désormais pour ambition de constituer un service de presse en ligne entièrement consacré à l’information sur le phénomène conspirationniste, le négationnisme et leurs manifestations actuelles.