Lu dans Le Monde du 19 mars 2016 :

« Les rumeurs commencent à circuler. [Un homme âgé de la soixantaine] assure qu’il sait "par Facebook" que Salah Abdeslam s’est échappé de l’hôpital. Un autre, âgé d’une quarantaine d’années, bonnet sur la tête, tente de convaincre un plus jeune que lui que le 13 novembre n’était que mise en scène. "Ce ne sont pas des terroristes, ils n’ont tué personne, ils se sont fait sauter dans des ruelles désertes", explique-t-il doctement. "Mais ils ont tué en tirant quand même", tente l’autre, légèrement dubitatif. "Non. Ça, c’est les services secrets… et les sionistes", rétorque le premier. A ce dernier mot, le jeune homme se rembrunit. "Oui. Ça, je sais que ce sont les sionistes", lâche-t-il, soudainement vaincu par le poids de l’argumentation ».

Voir aussi :
* Mohamed Abdeslam ne cesse de parler de "manipulation"
* Clash entre l’imam Abdelali Mamoun et un jeune chef d’entreprise complotiste