Interviewé par François Busnel, le romancier italien Umberto Eco, qui publie ces jours-ci Le Cimetière de Prague, revient sur les origines des Protocoles des Sages de Sion – qui aurait été, dans les années 1930, le livre le plus lu après la Bible ! – et sur sa fascination pour « la paranoïa du complot universel ».