Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff





Je m'appelle Rudy Reichstadt. Formé à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix-en-Provence, j’ai publié consécutivement des textes dans ProChoix, l’Observatoire du communautarisme, L’Arche, Culture & Cie, ResPublica, le site internet du Meilleur des mondes, Rue89, Slate.fr, Diplomatie, la revue Diogène ou encore le HuffingtonPost. J'ai fondé Conspiracy Watch à l'automne 2007 (les quelques posts antérieurs à cette date ont été antidatés pour améliorer la lisibilité du site). A l'attention de ceux qui croient ou laissent entendre que je serais "payé" pour cette activité, je précise que le site a toujours été financé sur mes deniers personnels et qu'il répond avant tout à une volonté de faire vivre, sur internet, un lieu de ressources destiné à documenter et à mieux cerner le phénomène conspirationniste, dans une approche résolument critique.

Je suis également membre de l'Observatoire des radicalités politiques (ORAP) de la Fondation Jean-Jaurès. J'ai collaboré au projet ConspiHunter du site Spicee.com. J'ai également été consulté par le Ministère de l'Education nationale, le Service d'information du gouvernement, le Ministère des Affaires étrangères ou encore la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA). Il m'arrive fréquemment d'intervenir auprès d'enseignants, de cadres de la fonction publique ou d'étudiants sur la question du conspirationnisme, son origine, ses conséquences et les moyens d'y faire face. Je suis, enfin, engagé dans l'écriture d'un film documentaire sur les rapports entre complotisme et terrorisme.

On me présente depuis plusieurs mois comme "délégué du Maire de Paris" (source : Egalité & Réconciliation) ou comme "chef du bureau des affaires financières à la mairie de Paris" (source : Wikipédia). Ce n'est pas exact. Je suis, plus prosaïquement, depuis deux ans, chef d'un bureau des affaires financières d'une des vingt directions de la Mairie de Paris. A ce titre, je dispose d'une délégation de signature, ce qui n'a rien d'exceptionnel puisque c'est aussi le cas de plusieurs dizaines de cadres de la fonction publique parisienne. J'ai intégré cette administration en 2010, par la voie d'un concours (je le précise car le polémiste antisémite Alain Soral n'a pas hésité - mais devant quoi hésite-t-il encore ? - à suggérer que j'occupais un "emploi fictif").

La critique du conspirationnisme est un sport de combat. S’attaquer aux théories du complot, c’est s’exposer à toutes sortes d’intimidations. Ainsi, un certain nombre de rumeurs malveillantes circulent à mon égard sur Internet. Il s’agit pour une part de mensonges et de calomnies forgées de toutes pièces, pour une autre part d’extrapolations abusives et malhonnêtes élaborées à partir d’informations relatives aux publications auxquelles j’ai collaborées, informations que non seulement je n’ai jamais cherché à dissimuler mais que j’ai aussi été le premier, ici même, à rapporter. J’ai pour règle de ne pas me justifier auprès d’individus dont j’ai plutôt tendance à m’honorer qu’ils me prennent pour cible. Je me sens d’autant moins obligé à le faire lorsque ces personnes répandent sur moi procès d’intention et propos diffamatoires issus d’écrits que leurs auteurs n’ont pas le courage de signer.


Dernières publications :
• « Conspirationnisme : un état des lieux », note de l'ORAP n°11, Fondation Jean-Jaurès, 24 février 2015.
• « Les "révolutions de couleurs" : coups d’État fabriqués ou soulèvements populaires ? », Diplomatie. Affaires stratégiques et relations internationales, n°73, mars-avril 2015, pp. 60-63.
• Marlène Laruelle (dir.), « “From Paris To Vladivostok” The Kremlin connections of the French far-right », Political Capital Kft., 14 décembre 2015.
• « Le conspirationnisme ou l’extension du domaine de la négation. L’intrication de la complosphère avec la mouvance négationniste », Diogène, n° 249-250, 2015, PUF.
• « "Contre les Juifs et les Croisés". l’arrière-fond complotiste de l’islamisme radical », note de l'ORAP n°13, Fondation Jean-Jaurès, 7 janvier 2016.

Ils parlent de Conspiracy Watch

Mon blog perso (actuellement en sommeil) : Blog à part...

Contact : conspiracywatch@gmail.com

[post antidaté ; dernière mise à jour : 03/11/2016]

Lundi 26 Novembre 2007