Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
L'Effroyable Imposteur, de Fiammetta Venner
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas





Ludovic Torbey (capture d'écran)
L’affaire de la caricature d’Emmanuel Macron reprenant les codes de l’iconographie antisémite des années 1930, publiée sur Twitter par Les Républicains la semaine dernière, semble emblématique d’un air du temps préoccupant.

Ainsi, Libération nous apprend que le contenu le plus partagé sur Facebook entre le 6 février et le 5 mars derniers est une vidéo produite par le collectif « Osons Causer » et diffusée sur la chaîne YouTube du site d’information Mediapart.

Vue plus de 5,6 millions de fois à ce jour et partagée près de 132 000 fois, elle prétend révéler « qui est vraiment Macron » (sur sa propre chaîne YouTube, « Osons Causer » l’a intitulée différemment : « La face cachée d’Emmanuel Macron »). Las, le ton débonnaire employé par le vidéaste Ludovic Torbey tout au long des presque 6 minutes de son énergique monologue n’atténue pas les relents complotistes de son réquisitoire contre le candidat du mouvement « En Marche ! ».

Entonnant les sirènes de la démagogie populiste la plus crasse (« Les experts n’en ont rien à foutre. Ils veulent que ce soit la même politique toujours, tout le temps et pour l’éternité ») et de la rhétorique du dévoilement, « Ludo » Torbey met en doute qu’Emmanuel Macron puisse ne devoir avant tout son ascension qu’à ses qualités personnelles :

« Comment ça se fait qu'un jeune, peut-être brillant, se retrouve si haut si vite ? Par quels espaces est-il passé ? Qui a-t-il rencontré pour avoir le parcours brillant qui en fait un favori à l'élection présidentielle à seulement 39 ans et sans aucun parti politique ? »

Réponse ? L’ancien ministre de l’Economie et des Finances de François Hollande est en réalité l’agent servile d’un « pouvoir caché » se sachant aux abois et organisant lui-même sa survie :

« C’est que, comme on l’a pas vu tremper dans mille magouilles, comme on voit sa gueule à la télé uniquement depuis trois ans, eh ben on peut construire une image complètement nouvelle, fraîche, de renouveau alors qu’il n’y a pas plus "insider", qu’il n’y a pas plus coutumier du vrai pouvoir, le vrai pouvoir technocratique, qu’Emmanuel Macron. C’était, en somme, le candidat idéal pour nous arnaquer à cette élection présidentielle. Nous il nous reste qu’un seul moyen pour lutter contre cette arnaque, c’est de faire passer le message pour lutter contre cette supercherie ».

« Un pouvoir qu’on nous montre pas »

Centré sur la dénonciation des « réseaux de pouvoir », des « experts », des « technocrates », de la banque Rothschild (dont le nom revient avec insistance, à trois reprises) et de la collusion entre la gauche et la droite, le propos fait fond sur une vision du monde très familière de la complosphère. La démocratie y est réduite à un théâtre d’ombres dans lequel les vraies décisions se prennent dans les coulisses, les élections ne servant à rien d’autre qu’à amuser la galerie :

« Quand on voit son parcours en détails, on comprend mieux comment il a pu monter si vite et si haut en dehors de tous les partis. Ce qu’on comprend, c’est que le pouvoir, il est pas toujours là où on nous le montre. On nous montre que les jeux de pouvoir se jouent dans les primaires, dans les congrès politiques des partis politiques et que les débats, à l’intérieur du PS ou de l’UMP règlent la question du pouvoir en France. Mais y’a un pouvoir qu’on nous montre pas. C’est le pouvoir des conseillers, des experts, de l’administration non élue ».

Et de la banque Rothschild ?


Commentaires

1.Posté par Massinot le 13/03/2017 19:54
Osons causer a des relents complotistes? Non mais vous vous rendez compte qu'en postant ça sur conspiracy watch vous perturbez complètement la ligne entre ce qui est complotiste et ce qui relève de la pensée critique M. Reichsdat?
On peux trouver osons causer très à gauche, mais complotiste c'est absurde.
Parler du réseau d'un homme politique c'est du complotisme maintenant? "La face cachée" devient un mot clé complotiste?
Parler de la banque Rothschild à 3 reprises est douteux? Qu'est ce que vous insinuez?

Ça deviens vraiment tiré par les cheveux excusez moi.

2.Posté par Doc Baya le 13/03/2017 21:00
Le marxisme serait-il un complotisme?

3.Posté par Pierre le 13/03/2017 22:20 (depuis mobile)
Decevant de mediapart et merci pour le travail anti desinformation marre des pseudo travail journalistiques et de la remise en question nauseabonde mainstream.

4.Posté par Zenobie le 13/03/2017 23:48
L'idée d'un complot pour porter Macron au pouvoir n'est pas crédible mais celle d'une manipulation médiatique, elle, tient la route.
Je prendrai pour exemple l'élection présidentielle en Tunisie fin 2014 où le candidat Essebsi, 86 ans aux prunes, a été présenté aux électeurs tunisiens mais aussi aux observateurs (en particulier internationaux) comme un démocrate moderniste, fervent défenseur des droits des femmes. Il est maintenant au pouvoir depuis un peu plus de 2 ans, ne fait rien ou à peu près et gouverne comme dans les temps anciens. Il cherche à tout prix à promouvoir son fils dont personne n'avait jamais entendu parler auparavant et, plus que tout, apparaît pour ce qu'il est réellement: un autocrate, rétrograde au dernier degré et misogyne avéré... Mais les techniques de communication politique ont totalement transformé son image. La question qui se pose dès lors avec Macron est du même ordre: dans quelle mesure voyons-nous une image se construire sous nos yeux, avec son couple atypique qui a fait la Une de Paris Match à 5 ou 6 reprises en moins d'un an, sa "gueule d'ange" et son absence de programme enveloppée dans des propos creux ? Enfin, et surtout, la question que beaucoup se posent mais qui n'est jamais évoquée dans les médias: sa campagne a déjà coûté fort cher pour un homme sans parti politique. D'où vient l'argent ? Car son explication de dons de particuliers ne tient pas la route pour qui connaît un peu le coût réel de ces campagnes... Et c'est là que la théorie du complot peut se déployer en majesté, même et surtout si elle est à des années-lumières de la réalité...

5.Posté par Rudy Reichstadt le 14/03/2017 12:59
@ Doc Baya (#2) :
Raymond Aron a écrit quelque part que, dans le système marxiste, "les hommes font l’histoire mais ils ne savent pas l’histoire qu’ils font".
Dans cette vidéo, c'est tout le contraire.
Les experts, les "technos", les "réseaux de pouvoir" savent très bien l'histoire qu'ils font puisqu'ils l'écrivent de bout en bout et qu'ils savent - mais se gardent bien de le dire - que les élections sont à piège à cons... Le marxisme, c'est un peu plus sophistiqué que ça, non ?

6.Posté par Leboulanger le 14/03/2017 17:12
Ils n'ont jamais fait que reprendre l'article du monde diplo ...
Quant à ce qu'ils se gardent bien de dire comme vous le dites, c'est de dire la continuité de la politique néolibérale. Et oui derrière ces politiques, il y a des hommes, des réseaux ... Et vous croyez que macron il est apparu comme ça, sans soutien. Parfois, vous le faires exprès de jouer les naifs pour dénoncer ce qui vous déplaissent.
D'ailleurs vous n'avez rien dit quant aux propos de Ruquiers qui a récemment sous entendu que la CIA a tué Kennedy .. Comme vous n'avez jamais rien dit sur les théories complotistes sur Poutine et les attentats de Moscou ...

7.Posté par Laurent Delabre le 14/03/2017 19:42
Hello. Je suis moyen hors sujet mais je tente quand même. Le titre de la caricature qui assemble un dessin de Xav avec les soutiens (ou supposés ?) de Macron, m'a interpelé. "La vérité sur la galaxie Macron". Une expression pas du tout fréquente. On peut l'obtenir par addition de "La Vérité sur Dieudonné" et "La Galaxie Dieudonné", les titres des deux principaux ouvrages sur le professionnel de l'antisémitisme, puis par substitution de Macron à Dieudonné. "Vérité" et "galaxie" sont des mots inoffensifs isolés l'un de l'autre, mais additionnés c'est autre chose. Attention : quand je dis "on peut l'obtenir par...", je ne sais pas si moi seul y pense ou si un auteur du site de LR y a pensé aussi (et dans le pire des cas aurait voulu placer une "quenelle"). Ce qui est important est de me découvrir en train d'y penser, que ce soit ou pas une mauvaise réflexion, et de songer que je peux ne pas être le seul. Même inconsciemment, ce titre à l'allure complotiste, que les journalistes évoquent peu, joue un rôle dans le jugement qu'on se fait sur cette caricature. Il ne met pas seulement dans notre tête l'idée d'un réseau plus ou moins visible centré sur le candidat à la présidentielle (la "galaxie") et d'une alliance plus cachée (les banques et la gauche) qu'on dévoilerait enfin (la "vérité"). Je crois que pour certaines personnes qui se sont penchées sur le cas Dieudonné, ce titre convoque une image de ce dernier. Cette image transforme directement le commentaire qu'on fait de la caricature, notamment sur les réseaux sociaux, puis indirectement transforme le "commentaire du commentaire" fait par qui participe, ému, au débat sans pour autant connaitre les deux bouquins. C'est la théorie, mais je pense qu'on peut trouver des illustrations avec de la perspicacité et de la prudence. Attention (bis) : je ne dis pas que cette image de Dieuodnné serait seule responsable du raccourci "caricature antisémite" qu'on fait à propos de ce montage autour d'un dessin central qui, en effet, mêle les vieux codes des caricaturistes "anti-système", un dessin qu'on n'a pas envie d'aimer pour cette raison.

8.Posté par Massinot le 15/03/2017 18:00
M. Reichstadt,
La question de Doc braya était à mon avis une façon de vous dire que si l'ont suit votre logique qui consiste à amalgamer théories du complot et critiques de la société, le marxisme devient une théorie du complot.

Dire que les lobbys on un pouvoir sur les députés deviens du complotisme, dire que les groupes d'influences gardes leurs programmes à l'abri du regards des citoyens devient du complotisme.
Alors que c'est une réalité.
Vous avez déjà vu une classe de collégiens assister à une rencontre entre un lobbyiste et un eurodéputé au parlement européen? Moi non. Dans ce sens on peux dire qu'un pan entier du fonctionnement de la société nous est caché. Bien sur tout ça a lieu aux alentours du parlement européen et non pas dans des cachettes secrètes sous terraines comme seraient capables de le dire les complotistes.
C'est peut être réducteur et maladroit de dire caché, mais de la à cataloguer ce mot comme étant le propre des complotistes, c'est leur laisser le terrain.

On ne compte pas le nombre de documentaire titrés de la sorte: "Ce que cache l'alimentation pas chère - En quête d'actualité", "la face cachée Hiroshima", etc. Pourtant ces docu n'ont rien de complotistes.

Mais j'ai l'impression que vous seriez capable de les poster ici sur votre site simplement parce qu'il y a le mot "caché" dans le titre et d'en conclure que c'est du complotisme.

C'est perturbant je pense car vous êtes sensé être un site repère. Mais pour moi ce n'est plus possible de vous suivre. Vous devez faire et clarifier la différence que j'ai citée plus haut.
Critiquer la non transparence de l’État et de ses hauts fonctionnaires ce n'est pas du complotisme. Le doc d'osons causer n'a pas sa place ici, même si vous ne parlez que de relents complotistes, c'est une erreur qui crée la confusion.

Je suis désolé d’être à contre pied avec vous.

Cordialement.

9.Posté par Deniluz le 17/03/2017 13:37
La dérive d'une certaine gauche vers la rhétorique complotiste est manifeste, ça a commencé avec des mantras du style "le vote du peuple trahi en 2005". Et peut-être cela s'explique par l'impuissance de ce courant de pensée à faire progresser ses idées par les voies démocratiques.

10.Posté par Pegou le 18/03/2017 12:31
Que la forme de cette video soit douteuse , certes. Mais elle dessert plutôt la cause qu'elle veut défendre.
Tout comme votre suspicion de complotisme !
Que vous courriez pour Macron est respectable en soit, mais attention à ne pas vous égarer dans le "partisanisme" aussi ridicule que le "complotisme".
Les faits rien que les faits.

11.Posté par Bugli le 23/03/2017 18:13
Mais quelle analyse stupide ! Alors maintenant quand on commence à parler de ceux qui peuvent influencer les politiques publiques on fait du complotisme ? Si je dis, par exemple, qu'on retrouve en tant que chef de cabinet de ministère un nombre conséquent de personnes ayant un parcours dans la finance, je fais du complotisme ? Si je dis que ces personnes ont de part leur parcours précisément une vision de la politique économique, industrielle qui est biaisée, je fais du complotisme ?
C'est honteux. C'est naze. Cette vidéo a pour but de montrer que Macron n'est pas l'homme du renouveau, qu'il est déjà dans le sérail depuis bien longtemps et que si tant de gens dans l'intelligentsia "réformiste" le voient d'un si bon oeil c'est précisément pour cela : parce qu'elles le connaissent et qu'elles savent la politique qu'il veut mener.
Et vous vous nous parlez de complotisme...

12.Posté par Jobo le 08/04/2017 12:11
Wikipedia concernant conspiracy watch : "Pour Mathieu Foulot, diplômé de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), le site est reconnu par le ministère de l'éducation nationale et « démantèl[ent]] de façon pédagogique rumeurs et fausses infos »"

Du coup, j'avais confiance ... et je tombe sur ce genre d'article ... ça fait peur ...
Finalement je vais peut-être devenir conspirationniste alors ! ;)

13.Posté par François Delpla le 30/04/2017 07:08
"des mantras du style "le vote du peuple trahi en 2005"."

Voulez-vous dire qu'il a été respecté ?

Nouveau commentaire :