Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine





Par Renaud Dély


Caricature d'Emmanuel Macron diffusée début mars 2017 par le compte Twitter de LR (détail)
VU SUR LE WEB : Démoniser la figure du banquier pour en faire l’ennemi du peuple est un classique de la rhétorique de l’extrême droite.

Elle ne l’appelle plus que « le banquier Macron »... Un banquier ordinaire ? Non, bien pire que ça cela, un « banquier d’affaires » qui a travaillé chez « Rothschild » ! En meeting à Nice ce jeudi 27 avril, comme depuis le début de sa campagne du second tour, Marine Le Pen ne dépeint plus son adversaire que sous les traits d’un représentant de la « finance arrogante », « insensible » et porteur d’un projet « mondialiste, oligarchique et ultra-européiste ».

A cette caricature, la chef de file de l’extrême droite ajoute un soupçon de complotisme en s’interrogeant à haute voix : « Quelle ambition sert-il ? » Elle qui prétend « choisir la France », le slogan de son affiche de campagne, fait donc d’Emmanuel Macron un serviteur zélé des intérêts de ce camp que l’extrême droite a toujours baptisé « l’anti-France ».

« Emmanuel Macron est un banquier d’affaires, a-t-elle répété à Nice. Il a le caractère pour cela, l’insensibilité qu’il faut à ce métier. Cette capacité à prendre des décisions dans le seul objectif du profit, de l’accumulation d’argent, sans aucune préoccupation pour les conséquences humaines de ses décisions ». Emmanuel Macron, un financier sans âme au service d’intérêts cosmopolites, ça ne vous rappelle rien ? Vraiment ? (...)

Lire la suite sur le site de Marianne.


Voir aussi :
* « Qui est vraiment Macron ? » : la vidéo virale aux relents complotistes produite par Mediapart
* Pour avoir commémoré la Shoah, Macron déchaîne antisémites et complotistes (The Times of Israel, 25 avril 2017)
* Emmanuel Macron en banquier au nez crochu : quand Les Républicains dérapent sur Twitter (FranceTVinfo, 10 mars 2017)


Commentaires

1.Posté par Docteur bobo le 30/04/2017 22:44
Où est la référence aux juifs dans "banquier d'affaires insensible"? Nulle part. Il n'y en a pas!

Il faut arrêter ce genre de délire, au risque de légitimer stupidement l'équation "antisémitisme = discours anti-banquiers". Ce qui serait la chose la plus contreproductive si l'objectif est de combattre l'antisémitisme.

Dans cette image, seul le lien du banquier avec "le communisme" peut faire penser au vieux discours antisémite sur la juiverie qui contrôlait prétendument les pôles opposés de la haute finance juive et du judéobolchévisme.

Le nez de Macron est caricaturé sans que cela puisse constituer une référence à une quelconque judéité.

2.Posté par Ratfucker le 03/05/2017 12:51
https://www.facebook.com/JLMelenchon/posts/10152770485413750 Jean-Luc Mélenchon
16 octobre 2014 ·
« Le banquier Macron s'en prend à moi parce que je l'appelle banquier. Evidemment, il m'assimile a madame Le Pen. L'ami des illettrés et des pauvres qui voyagent en bus devrait demander à l'ami des sans dents ce qu'il en coûte de s'en prendre à des gens qui ne se laissent pas faire. "Les heures les plus sombres..." gna gna gna, pleurniche le banquier Macron. »
Le cliché antisémite se porte aussi bien à gauche qu’à droite.

3.Posté par Gloss le 05/05/2017 04:10 (depuis mobile)
On a encore eu 15 jours shoatiques au finish de cette campagne. Cette fois sans convaincre, juste pour combler le vide sidéral du Macron.
Macron peut l''emporter et encore pas sûr, il peut y avoir une surprise.

4.Posté par Kolyp le 05/05/2017 04:12 (depuis mobile)
Rudy et ses commanditaires feront bien d'être attentifs; d'éviter de jouir trop vite. Il y aura un 3e tour. Et cette fois, on ramasse tout le monde. Vous n'avez pas les solutions au fond: ça ne peut que mal finir.

5.Posté par André le 07/05/2017 11:10
A l'Ouest rien de nouveau...

Nouveau commentaire :