Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss











Dernières notes



La Bibliothèque
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
L'Obsession du complot, de Frédéric Charpier
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas









Kémi Séba lance les « nuits de l'anti-impérialisme »
Le Mouvement des damnés de l'impérialisme (MDI) de Kémi Séba (qui succède à la Tribu Ka et à Génération Kémi Séba) ne prend plus de pincettes.

Dans un article intitulé « La banlieue se Hezbollah-ise » (tout un programme !) publié sur le site du MDI, on peut lire :

« S’inspirant de l’appel du président Kémi Séba, des jeunes de quartiers, menés par Fari Taharka (responsable MDI - Ile de France), lancent officiellement la NUIT DE L’ANTI-IMPÉRIALISME. Nuits pendant lesquelles (sic) l’impérialisme sous toutes ses formes risque d’en prendre pour son grade. C’est un message CLAIR que la rue lance à l’impérialisme. Chaque semaine de nouveaux quartiers viendront se joindre à cette cérémonie. Pour des raisons de sécurité, la suite ne sera pas forcement visualisable sur le NET… »


Kémi Séba se propose désormais tout simplement de remettre au goût du jour le bon vieux pogrom, en déclarant « la guerre totale à l’impérialisme atlanto-sioniste » (sic). Sachant ce que Kémi Séba désigne sous le nom d’« impérialisme » (i.e. le « sionisme ») et sachant ce qu’il entend par « sionisme » (i.e. les juifs), on imagine ce qui a inspiré ces fameuses Antiimperialismusnacht qui, si elles devaient réellement prendre forme, n’auraient rien à envier à l’hitlérienne Kristallnacht (ou Nuit de Cristal).

Kémi Séba, de son vrai nom Stellio Capochichi, a déjà été condamné à plusieurs reprises pour diffamation raciale. Le 7 novembre prochain, la cour d'appel de Paris doit également rendre sa décision sur sa culpabilité éventuelle pour avoir reconstitué la Tribu Ka. Six mois de prison ferme ont été requis à son encontre.


Source : « Nouvelle procédure en référé contre le fondateur de la Tribu Ka », dépêche AFP du 15 octobre 2008.

Voir aussi :
* Kémi Séba sur Conspiracy Watch
* Kémi Seba part en croisade contre... les Illuminati !
* Fallait pas l’inviter ! Kémi Seba au 13h de TF1...


Mise à jour (12/08/2009) :
Interrogé par le site internet Hardcoremotion.com, Kemi Seba a déclaré qu'il « [préfèrait] Hitler à Bonaparte ». « C'est une vision raciste que de dire qu'Hitler était le mal absolu de l'humanité » a-t-il ajouté (source : Abel Mestre, Le Monde.fr, 11 août 2009).