Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
La Foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn





François Bayrou : « la théorie du complot est un enfermement »
Interviewé par Frédéric Haziza sur Radio J dimanche 26 mars 2017, François Bayrou est revenu sur les déclarations de François Fillon, qui a dénoncé l'existence d'un «cabinet noir» à l'Elysée et a jugé «probable» d'avoir été mis sur écoute par François Hollande. Le président du Modem, qui a rallié la candidature d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle, a confié qu'il ne croyait « pas du tout qu'il y ait une manœuvre orchestrée » :

« La théorie du complot est un enfermement. Quand on passe son temps à croire et faire croire - et peut-être à faire croire davantage encore qu'à croire - que, en réalité, derrière tout ça, il y a une main noire, il y a des lieux de décision mystérieux et secrets, alors on s'empêche de voir la responsabilité que l'on porte soi-même. (...) Je ne dis pas qu'il n'y a pas des informations qui remontent, (...) mais je ne crois pas aux transmissions d'écoutes mystérieuses particulières. (...) Chaque fois qu'il y a le dévoilement de pratiques ou d'attitudes qui sont en infraction avec la loi ou avec la décence, vous avez celui qui est visé qui dit : "cela est un complot contre moi" ».

Le maire de Pau a par ailleurs déclaré qu'il était « persuadé que les magistrats qui sont en charge, qui ont ouvert une enquête préliminaire sur les affaires de François Fillon et de sa famille, comme ceux qui ont ouvert une enquête préliminaire sur les affaires de Bruno Le Roux et de sa famille (...) sont des magistrats intègres ». « Je ne crois pas du tout qu'il y ait une manœuvre orchestrée. Je pense simplement que François Fillon s'est mis dans une situation impossible, intenable, dont il aurait dû tirer les conclusions depuis déjà longtemps, depuis le début de la séquence. Il est responsable de la situation créée et plus encore sont responsables ceux qui l’ont poussé à rester ».


Voir aussi :
* Alain Juppé : « la dénonciation d'un prétendu complot a conduit François Fillon dans une impasse »
* Nicolas Sarkozy, victime d'une machination politico-judiciaire ?