Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel











Dernières notes



La Bibliothèque
La synarchie. Le mythe du complot permanent, d'Olivier Dard
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
L'Effroyable Imposteur, de Fiammetta Venner
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
La Société parano, de Véronique Campion-Vincent
Les Nouveaux imposteurs, d'Antoine Vitkine
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
Mythes et mythologies politiques, de Raoul Girardet





Par François d’Alançon


Donald Trump accuse (sans preuve) Barack Obama de l’avoir placé « sur écoute »
LU SUR LE WEB : L’ancien président a démenti ces accusations, dans un communiqué publié quelques heures plus tard.

Donald Trump a accusé, samedi 4 mars, Barack Obama de l’avoir mis sur écoute avant l’élection présidentielle du 8 novembre. Le président américain a lancé cette accusation, depuis sa résidence privée de Mar-a-Lago à Palm Beach (Floride), dans une série de cinq tweets, sans donner de détails, ni de preuves. Il a reproché à l’ancien président d’être une « personne malfaisante (ou malade) ».



« Exécrable ! Je viens de découvrir que le président Obama avait mis mes lignes sur écoute dans la tour Trump juste avant ma victoire », a écrit Donald Trump. « C’est du maccarthysme », a-t-il commenté, en référence à la traque des militants et sympathisants communistes aux États-Unis dans les années 1950. Donald Trump a fait un parallèle avec le scandale du Watergate, l’espionnage politique qui aboutit en 1974 à la démission de Richard Nixon, alors président du pays. (...)

Lire la suite sur le site de La Croix.