LU SUR LE WEB : L’ancien président a démenti ces accusations, dans un communiqué publié quelques heures plus tard.

Donald Trump a accusé, samedi 4 mars, Barack Obama de l’avoir mis sur écoute avant l’élection présidentielle du 8 novembre. Le président américain a lancé cette accusation, depuis sa résidence privée de Mar-a-Lago à Palm Beach (Floride), dans une série de cinq tweets, sans donner de détails, ni de preuves. Il a reproché à l’ancien président d’être une « personne malfaisante (ou malade) ».


« Exécrable ! Je viens de découvrir que le président Obama avait mis mes lignes sur écoute dans la tour Trump juste avant ma victoire », a écrit Donald Trump. « C’est du maccarthysme », a-t-il commenté, en référence à la traque des militants et sympathisants communistes aux États-Unis dans les années 1950. Donald Trump a fait un parallèle avec le scandale du Watergate, l’espionnage politique qui aboutit en 1974 à la démission de Richard Nixon, alors président du pays. (…)

Lire la suite sur le site de La Croix.