Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

Recherche

Facebook
Twitter
Rss
YouTube Channel














La Bibliothèque
Le Complot : L'histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, de Will Eisner
Les Protocoles des Sages de Sion : Faux et usages d'un faux, de Pierre-André Taguieff
La Causalité diabolique, de Léon Poliakov
L'effroyable mensonge, de Guillaume Dasquié et Jean Guisnel
Le style paranoïaque. Théories du complot et droite radicale en Amérique, de Richard Hofstadter
Histoire d'un mythe. La "conspiration" juive et les protocoles des sages de Sion, de Norman Cohn
Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d'Emmanuelle Danblon & Loïc Nicolas
Tous paranos ? Pourquoi nous aimons tant les complots... de Pierre-Henri Tavoillot & Laurent Bazin
L'imaginaire du complot mondial, de Pierre-André Taguieff
Court traité de complotologie, de Pierre-André Taguieff





Conspirationnisme : trois questions à Rudy Reichstadt
Marc Knobel a interrogé Rudy Reichstadt sur les théories du complot. Qu'est-ce qu'une "théorie du complot", l'antisémitisme et le complotisme vont-ils de pair, et comment lutter contre le complotisme ?

Question : Qu'est-ce qu'une théorie du complot ? L’expression, selon le philosophe Pierre-André Taguieff, est malheureuse. Elle donne en effet à penser que les complots n’existent jamais, ce qui est évidemment faux. Aussi le sociologue préfère-t-il parler de « mentalité complotiste ». Etes-vous d'accord ?

RR : Oui. J’ajouterais que l’expression est malheureuse à un second titre car le mot « théorie » suggère une dimension rationnelle là où, en pratique, nous n’avons le plus souvent qu’une présentation malhonnête des faits assortie de spéculations gratuites et d’arguments bancals. Autrement dit, on est très loin d’une « théorie » au sens noble, scientifique du terme. Toujours est-il que nous sommes tributaires d’une expression sans doute imparfaite mais qu’il n’est pas en notre pouvoir de désinventer. Ceux qui cherchent à disqualifier l’expression « théorie du complot », en allant parfois même jusqu’à prétendre qu’elle a été inventée par la CIA – ce qui est totalement faux –, sont aussi généralement ceux qui cherchent à nier l’existence de la chose. Ce n’est donc pas un hasard si les adversaires les plus acharnés de l’usage des mots « complotisme », « conspirationnisme » ou « théorie du complot » sont les complotistes eux-mêmes. (...)

Lire la suite sur le site du CRIF.


Voir aussi :
* Conspirationnisme : un état des lieux (Fondation Jean-Jaurès, 4 mars 2015)
* Lutter contre le conspirationnisme, une tâche ingrate mais nécessaire (Le Plus, 24 février 2016)