LU SUR LE WEB : La présidente du FN a cité pêle-mêle les «tireurs de ficelles à Wall Street», «le dîner du Siècle» et les «dérives totalitaires» de l’Europe.

On le sait, le «système» est l’une des cibles favorites de la présidente du Front national. Mais à Châteauroux ce samedi 11 mars, Marine Le Pen est allée encore plus loin dans la rhétorique complotiste, allant jusqu’à prêter à l’Union européenne des «dérives totalitaires».

Selon la présidente du FN, qui ne craint pas de changer d’avis, l’UE nourrirait un «sombre projet» d’armée européenne afin de «tenir les peuples par les armes», ce qui illustrerait ses «dérives totalitaires». «Aujourd’hui, le « système » cherche à nous vendre l’idée saugrenue, stupide d’une armée européenne», a lancé Marine Le Pen devant 1500 personnes, soit la moitié de la capacité de la salle où elle s’exprimait.

«L’Europe dans sa réalité politique et humaine sera toujours une multitude de peuples, donc d’Etats et donc d’intérêts. Donc je le répète, une armée européenne, pour quoi faire ?», a demandé Marine Le Pen. «Quel sombre projet ont-ils derrière la tête quand ils mettent en avant une telle idée ? Serait-ce pour mettre à bas toute velléité d’indépendance des Etats et finalement tenir les peuples par les armes ?», a-t-elle interrogé. (…)

Lire la suite sur Le Huffington Post.

Voir aussi :
* Marine Le Pen et le « Léviathan mondialiste »
* Martine Aubry a dîné au « Siècle »… et après ?!