Il est difficile de définir le moment exact où la popularité de la théorie du complot du 11-Septembre a atteint son pic, mais ce devait être en 2006.

Si l’on piste son déclin, toutefois, trois dates ressortent : 22 juillet 2004, jour où la commission du 11-Septembre a rendu public son rapport final ; 3 février 2005, quand Popular Mechanics a publié un article de 5.500 mots démontant les allégations du mouvement, et 21 août 2008, date de divulgation par le National Institute of Standards and Technology de la dernière partie d’une étude de seize millions de dollars consacrée aux causes de l’effondrement des tours jumelles et d’un troisième gratte-ciel du World Trade Center qui n’a pas été touché par un avion. (…)

Lire la suite sur Slate.fr.