11-Septembre : Complotistes contre complotistes (5/6)
Que se passe-t-il quand les partisans des théories du complot du 11-Septembre changent d’avis ?

Il est l’auteur du document de propagande le plus fameux sur le complot du 11-Septembre, et fait aujourd’hui montre de sentiments ambigus sur le mouvement qu’il a contribué à populariser. « Lorsqu’on affaire au grand public, il est important de faire preuve de tact », confie Dylan Avery, réalisateur du film Loose Change, sorti en 2004 et vu depuis des dizaines de millions de fois en ligne. « Et j’ai l’impression que c’est quelque chose que beaucoup négligent ».

Avery en sait quelque chose, lui qui fut accusé d’être un traître, un espion, ou – à peine plus charitablement — juste « négligent ». À en croire Michael Ruppert, tenant du complot du 11-Septembre, il a affaibli le mouvement en se faisant le porte-parole des thèses les plus absurdes (relativement parlant), que les premières versions de Loose Change abordent en long et en large, thèses que Michael Rupert estime avoir été plantées là aux fins de désinformation par ceux qui cherchent à discréditer les conspirationnistes. (…)

Lire la suite sur Slate.fr.

Voir aussi, sur Conspiracy Watch :
* Le témoignage d’un ex-”Truther”